Les projets soutenus

La Fondation Logirem soutient des projets culturels sur du long terme ou non avec de grandes institutions et des associations.



Les projets en 2018


Résidence d’artiste Marseille Provence 2018

Résidence d’artiste à Logirem dans le cadre de Marseille Provence 2018 – Quels Amours !

Du 14 février au 1er septembre 2018, le territoire des Bouches-du-Rhône a vécu au rythme de a culture et de la création artistique, toutes disciplines confondues. MP2018 a souhaité poursuivre la dynamique des résidences artistiques en entreprise.

Les entreprises concernées seront de tous secteurs d’activités, et notamment du secteur tertiaire. Au-delà de la  recherche d’un savoir-faire précis, les Ateliers ont été l’occasion d’interroger le monde de l’entreprise et de prendre le temps d’une rencontre humaine et d’un engagement réciproque.

Enjeux/Attentes pour la Fondation Logirem :

  • Piloter une démarche artistique de haut niveau, intégrée à l’ADN de la Fondation
  • Consolider une expérience de la résidence d’artiste en entreprise démarrée en 2007
  • Poursuivre nos partenariats avec Mécènes du Sud et le FRAC
  • Asseoir le rayonnement de la Fondation dans le domaine de l’innovation culturelle
  • Mieux faire comprendre et intégrer les sujets de la Fondation auprès des salariés, à
    tous niveaux hiérarchiques

Durée : 6 mois, soit 40 jours de présence au sein de l’entreprise de janvier à juin 2018

En juin 2018 Olivier Vadrot a présenté son travail à Frédéric Lavergne et au Comité de Direction qui ont apprécié son projet pour son originalité, la traduction concrète des attentes d’un lieu de convivialité souhaité par Logirem.

« MERCATO » Une architecture nomade et transformable

La structure est réalisée à partir d’un jeu de solides pièces de bois et quelques pièces en métal galvanisé. Elle est facilement démontable, mais aussi extensible. Avec le temps, le kit peut s’enrichir de nouveaux éléments (cimaises, étagères en partie supérieure, claustra, etc). Cette architecture est disponible pour divers évènements, à l’initiative des salariés ou des partenaires de l’entreprise ou de la fondation Logirem. Cela peut-être un marché, une exposition, un salon ou une foire, un banquet, une fête, des rencontres…

Accueil en stage d‘observation d’élèves de 3éme de collège REP+

Accueil en stage d’observation d’élèves de 3éme de collège REP+

Le stage d’observation de 3ème est la première immersion dans le monde du travail proposée aux collégiens. Depuis 3 ans Logirem accueille ces élèves durant une semaine et leur permet d’avoir un aperçu de l’entreprise et du logement social. En 2018, cette initiative de Logirem trouve une résonance forte : elle est déclinée au sein du réseau Habitat en Région. Pour la première année, 16 entreprises du groupe Habitat en Région rejoignent Logirem dans cette aventure. Cela fait écho à l’appel du Président de la République du 22 mai, aux entreprises privées pour accueillir en stage 15 000 collégiens des réseaux d’éducation prioritaires et à la signature du protocole pour  l’accueil des jeunes, le 21 juin 2018, entre l’État et les ESH. À Logirem, des élèves des collèges Vallon des Pins (15e) et Henri Barnier (16e) suivront le parcours du métier du logement social. Ainsi ils seront accueillis par 4 directions : la Direction de la Stratégie et du Patrimoine, le Direction Clientèle, la Direction Territoire de Marseille et la Direction des Finances et des Systèmes d’information.

Ce projet est le fruit d’un partenariat avec le Rectorat Aix en Marseille, «Charte Entreprise et quartier», Label Emplitude. Ce dispositif permet de mener des actions concrètes en classe et en entreprise.

Les enjeux et objectifs :

Implanté localement et au cœur des QPV, avec une diversité de métiers et différents niveaux de qualification, Logirem et sa Fondation sont des acteurs de la cohésion
sociale. Cet ancrage local nous positionne auprès des collectivités, institutions et habitants comme un partenaire de proximité privilégié.

Il s’agit pour la Fondation de donner des perspectives d’avenir et ouvrir des horizons professionnels, offrir un regard différent sur le monde du travail, sur notre activité de bailleur social et sur les nombreuses perspectives liées à la diversité de nos métiers (accueil, gardien, manager, chargé d’opération…). Et même si ce n’est pas l’objectif  premier, cela peut permettre également en tant qu’employeur et ou collaborateurs de connaître les plus jeunes pour pouvoir mieux les accueillir demain.

Arts et Développement, des ateliers artistiques ouverts à tous

Le conventionnement triennal d’Arts et Développement

Depuis le début des années 90, l’association met en œuvre dans l’espace public des quartiers prioritaires des ateliers de pratique artistique, hebdomadaires, gratuits
et ouverts à tous. Ces ateliers mobilisent particulièrement les enfants qui trainent dans le quartier sans activité durant leur temps extra-scolaire. Ces ateliers permettent
également aux familles de se réapproprier les espaces extérieurs du quartier et de dynamiser les rapports sociaux entre enfants, habitants et structures du quartier.

Depuis 20 ans, la Logirem puis la fondation Logirem soutient l’implantation de la démarche de l’association sur son patrimoine et contribue à l’essaimage des ateliers de rue dans le département. Historiquement à la Bricarde, La Castellane et Fontvert jusqu’en 2003/2004, sites interrompus au bout de 15 ans d’action. A partir de 2003, et dans le cadre d’une démarche de transmission du savoir-faire d’Arts et Développement localement, l’action s’est implantée à La Tourtelle à Aubagne (2003), au Jas de Bouffan à Aix en Provence (2004), aux Canourgues à Salon de Provence (2007), à Air Bel (2008). La Fondation a soutenu l’association de l’implantation de la démarche à la mise en œuvre concrète d’une transmission et sa finalisation aux centres sociaux. Prise de relais en 2007 pour le Jas de Bouffan (action interrompue par le CS en 2016), en 2008 (action interrompue par le CS en 2013), en 2010 pour les Canourgues (action toujours active) en 2014 pour Airbel (action toujours active). Soit globalement une belle longévité des projets une fois transmis.

Il s’agit pour la période 2018 /2020, de permette la mise en œuvre de l’action dans 3 quartiers, à hauteur pour chaque quartier de 30 séances d’ateliers de rue, 4 visites culturelles et 1 temps d’exposition. Avec un financement annuel de 15 000 € soit 5 000 € par site d’intervention, ce qui équivaut à moins d’1/4 du coût global de chaque action. Pour 2018, sont sollicités 5 000 € pour les 3 quartiers où l’action initiée se poursuit : Fontvert, La Savine et le Béalet à Berre l’Etang.

Musique : Essaimage des classes violons

Les actions 2018 :

  • Association CIQ Les Hauts de Mazargues – Les violons des Calanques
    (Marseille 9éme)

Poursuite d’un partenariat initié en 2016. Il s’agit de favoriser la mixité sociale à l’école primaire des Calanques à La Cayolle en initiant des actions innovantes permettant de lutter contre l’exclusion en proposant une classe violon dans cette école entre 12h et 14h pour 18 enfants (base volontariat)Chaque jour de la semaine un professeur de la cité de la musique Joel Chouquet dispense aux élèves les clés pour l’apprentissage de cet instrument. Chantal Renaud ancienne directrice de l’école intervient aussi tous les jours comme répétitrice.

Subvention accordée : 4 000 €

  • Association Familiale et de loisirs de Bodiccione-Les Violons de
    Bodiccione (Corse)

Mise en place d’un atelier d’initiation et d’apprentissage du violon sans exigence de pré-requis. Les cours sont assurés par un professeur diplômé mis à disposition par l’école municipale de musique et de danse. L’apprentissage se fera suivant la méthode «el sistema » basée sur l’oralité et la valorisation des jeunes participants. Il s’agit là d’une expérience inédite qui permet d’adapter l’enseignement de la musique au public et non l’inverse. 1 groupe de 15 personnes a suivi les cours de violons pendant 1 an.
Au terme de cette période, les participants pourront, s’ils le souhaitent, intégrer les cours au conservatoire. Chaque année un nouveau groupe sera constitué.

Subvention accordée : 3 750 €

  • Association APIPB- Les Violons de Bellevue (Marseille 3éme)

Ce projet a vu le jour en septembre 2016, a permis de voir éclore au sein de la cité du Parc Bellevue un groupe d’élèves violonistes. Et il rencontre un franc succès et chaque
nouvelle année scolaire de nouveaux élèves viennent agrandir cet ensemble de violonistes. L’Art Chez Bellevue permet aux élèves de notre école d’apprendre à jouer du violon grâce à la méthode Suzuki et ainsi pouvoir se produire en concert dans de vraies salles et partager leur art à des inconnus mais également dans leur quartier, devant leur famille, leurs amis, leurs connaissances.

Subvention accordée : 4 000 €

Education : Des actions pour l‘accès à l’éducation

L’accès à l’éducation favorisé

  • ACELEM – Ideas Box à la Bricarde (Marseille 15eme)

L’Acelem intervient depuis plus de vingt ans pour le développement de la lecture grâce à ses huit Espaces lecture implantés sur Marseille. Complétés depuis quelques  années par son réseau et ses animateurs hors les murs, les moyens d’actions de l’Acelem sont aujourd’hui démultipliés grâce à l’Ideas Box, conçue par Bibliothèques sans frontières et le designer Philippe Starck. Cette action permet de fédérer tous les partenaires autour de la lecture sur des actions régulières, c’est une médiathèque en kit,
standardisée, facilement transportable sur le terrain, en pieds d’immeuble. Ce dispositif autonome énergétiquement propose un contenu adapté aux besoins des  populations, à leur langue, leur culture. Avec son module informatique, bibliothèque, cinéma, l’Ideas Box est pensée pour fournir aux populations des outils essentiels pour s’informer, se construire et imaginer.

Subvention accordée : 3 000 €

  • Cie Trafic d’art II -Ma Ville est un grand Livre 10è Edition (Aix en Pvce)

Sur le territoire du Jas de Bouffan, cette association propose une manifestation culturelle autour du livre et de l’écrit visant à valoriser le quartier du Jas de Bouffan. Il s’agit de s’adresser à un large public de tous âges confondus, et aller à leur rencontre en faisant découvrir la lecture, l’écriture comme un plaisir, une émotion comme un acte de dialogue et d’échanges,. Avec la volonté de s’inscrire dans un partenariat avec les acteurs de proximité, de sensibiliser les familles à l’importance du livre pour les
publics enfants et jeunes pour une réussite éducative.

Subvention accordée : 3 000 €

  • Ludothèque Pile et Face « Jeu après Jeu, Je deviens Je » (Salon de Pcve)

L’association a pour objectif de favoriser la promotion de la personne au travers du jeu, de conforter les parents dans leur mission d’éducation. L’action de la ludothèque pour la réussite éducative, se décline en 3 ateliers sur les 3 écoles du quartier des Canourgues (St Norbert, Canourgues et Bastide Haute) : jeu et langage, parents en jeu et écoles reçues à la Ludothèque.
L’ensemble de ces actions, grâce au médiateur jeu contribue à la socialisation, à la construction, à l’épanouissement et à la réussite scolaire de l’enfant.

Subvention accordée : 2 000 €

Culture : Accès aux pratiques artistiques

La culture et l’accès aux pratiques artistiques 

  • Film Femme Méditerranée -Je vais à mon Ciné (Marseille 15eme)

La structure : a pour but la promotion, le soutien et l’organisation de la manifestation « Les Rencontres Films Femmes Méditerranée » qui ont été créées en 2006 à  Marseille, avec pour vocation première la découverte des œuvres des réalisatrices des deux rives de la Méditerranée. Rendez-vous unique en Europe par leur double caractère : cinéma au féminin, cinéma du Sud. L’association souhaite élargir son périmètre en proposant des ateliers de médiation afin de donner accès à un cinéma exigeant. Le projet : « Je vais à mon ciné » propose des ateliers de cinéma en lien avec le centre social de La Savine, en diffusant des courts métrages suivi d’un échange participatif animé par des animateurs du centre social et les médiatrices de l’association.

Subvention accordée : 2 500 €

  • Pamplemousse Enflammé- Festi’Pyat 2018 (Marseille 3eme)

L’association est présente sur le quartier de St Mauront depuis plusieurs années et locataire d’un local Logirem ; Pamplemousse Enflammé porte un projet structurant
pour le quartier avec un réel impact sur « l’ambiance du site », facilitant l’activité des équipes Logirem sur le terrain. Le Festi’Pyat est le fruit d’un fort travail collectif, d’une implication artistique et citoyenne et d’un engagement à toute épreuve, le festival interculturel de la cité Félix Pyat est de retour avec des stands, ateliers, déambulation, expositions et shows. Cet évènement s’est déroulé du 22 juin au 3 juillet 2018 et a réuni environ 70 bénévoles et crée de l’emploi pour les jeunes du quartier.

Subvention accordée : 5 000 €

  • CS Jeanne Pistoun – Absence de Pierre Laurent Caissière (Martigues)

« Absence » est un projet artistique composée de pièces sonores et réalisée à partir d’enregistrements à l’endroit même de la restitution, et donne à entendre un ou plusieurs témoignages relatifs au lieu, délivré(s) par des personnes âgées l’ayant côtoyé. Entre illusion acoustique et réalité augmentée, la technique de prise de son binaurale et le mode de diffusion produisent un effet de réalisme troublant, donnant l’impression à l’auditeur que le narrateur est physiquement présent à côté de lui.
L’artiste à créer 3 récits (+ présentation aux journées de l’architecture 2018).

Subvention accordée : 3 000 €

Convivialité : Les projets de convivialité

 Des actions pour mieux vivre ensemble

  • CS TICHADOU-Création espaces de jeux au sol (Port de Bouc)

Il s’agit de poursuivre une démarche initiée en 2014 par la création de projets artistique (fresques, marelle…), cette année il est proposé de réaliser des œuvres sur  différents mobilier urbains et au sol. Ce projet permet de travailler sur l’image du quartier en instaurant un espace d’échange avec les habitants autour de la construction d’un projet visant à améliorer le cadre de vie.

Subvention accordé : 1 500 €

  • Maison de quartier de Boudème AACS – Nettoyons Boudème

Dans la continuité de l’action menée en 2017, il s’agit de poursuivre la sensibilisation et le respect de l’environnement. Action menée par un groupe mixte de 10 jeunes qui
vont à l’aide d’un artiste peindre des containers de façon humoristique afin de sensibiliser la population à se débarrasser des déchets dans les containers.

Subvention accordée : 1 500 €

  • Opra Leccia-Ensemble agissons pour notre quartier (Corse)

Projet proposant de mener des actions tout au long de l’année en associant l’ensemble des acteurs du territoire (avec 2 temps forts : en juillet – repas interculturel et en
décembre avec le marché de Noël ) Les actions sont menées avec les habitans afin de répondre à leurs besoins ( exemple ; faire du sport en plein air, actions sur le tri sélectif, ….)

Subvention accordée : 3 000 €


Retrouvez les actions menées les années précédentes qui illustrent la diversité des projets portés et la richesse de nos partenaires.

Les projets soutenus

TÉMOIGNAGES

«J’aime la démarche, ça me permet de me sensibiliser aux différents domaines de l’art, de sortir de mes sentiers battus». témoignage d'un habitant

« Cette journée est révélatrice du besoin d’échanger ensemble, de la volonté de se comprendre pour mieux avancer. Nous prenons ainsi conscience que nous sommes tous les pièces d’un même moteur qu’est Logirem nous conduisant vers toujours plus de culture et cela est un facteur certain de motivation pour tous les collaborateurs ». témoignage d'un collaborateur