Mobilité résidentielle des habitants

Logirem s’engage au quotidien pour la satisfaction des clients et cela passe notamment par leur mobilité résidentielle. Il s’agit soit de leur permettre d’occuper un logement adapté à leur composition familiale, soit de les accompagner dans leur projet de vie (devenir propriétaire) ou encore d’adapter leur logement pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées ou en situation de handicap.

Parcours résidentiel

Mutation sur un logement locatif social

Logirem accompagne ses clients au cours de la vie du bail pour leur permettre d’occuper un logement adapté qui tient compte de :

  • Leur situation et composition familiale,
  • leurs ressources,
  • leurs besoins spécifiques liés notamment à leur état de santé (adaptabilité et accessibilité du logement pour les personnes à mobilité réduite par exemple).

La mutation de logement est soumise au respect de quatre conditions

  • Occuper son logement actuel depuis au moins un an,
  • avoir son logement en bon état,
  • être à jour dans le paiement de ses loyers et charges,
  • demander un logement adapté à sa composition familiale.

La mutation de logement devient prioritaire dans deux cas

  • Renouvellement urbain

Logirem s’engage au quotidien dans le relogement prioritaire des ménages entrant dans le cadre d’un plan de renouvellement urbain.

  • Sous occupation lourde

Soucieux du bien-être de ses clients et d’une optimisation de l’occupation de son parc, Logirem porte une attention particulière aux situations de sous occupation lourde.
Les critères de la sous occupations lourde sont définis par la loi.

Logirem informe, chaque année, ses clients, en situation de sous occupation lourde, de leurs droits et obligations, et les invite à exprimer une demande de mutation sur un logement plus adapté.
Une ligne téléphonique dédiée est mise à leur disposition pour assurer un accompagnement personnalisé.

Logirem s’engage à leur proposer, en priorité, des mutations de logements sur son contingent, en fonction de l’offre disponible.

Accession Sociale

Certains clients peuvent avoir le projet de devenir propriétaire de leur logement ou dans le neuf. C’est pourquoi Logirem propose une offre en accession sociale, avec des dispositifs adaptés pour accompagner les locataires dans l’évolution de leur parcours résidentiel.

Prise en compte du vieillissement & du handicap

Engagé dans la prise en compte du vieillissement et du handicap, Logirem favorise l’accès et le maintien à domicile des personnes à mobilité réduite et/ou en situation de handicap. À ce jour, Logirem a produit plus de 300 logements adaptés aux personnes en situation de handicap et près de 900 logements adaptés aux habitants les plus âgées.

Cette démarche s’articule autour de trois grands axes :

    1. Développer une offre de logements adaptés aux personnes vieillissantes et/ou handicapées :
      • Dans le neuf, production de 10 % de logements adaptés, dès la livraison, en allant au-delà de la réglementation en vigueur (création de douche siphon de sol, motorisation des volets…). Nombre et typologie définis en fonction de la localisation de la résidence, la proximité des commerces/services.
      • Dans les programmes d’acquisition/amélioration : souvent situés en cœur de ville, très proches des commerces et transports en commun.
      • Dans le parc existant : lors de chaque opération de réhabilitation, amélioration de l’accessibilité (cheminement extérieur, accès à l’immeuble…) et travaux d’adaptation des logements envers les personnes âgées.
    2. Construire et partager une culture commune au sein de l’entreprise afin d’améliorer notre qualité de service :
      • Un référent vieillissement et handicap en interne, chargé d’impulser et de coordonner la mise en œuvre de la démarche et d’accompagner les collaborateurs de proximité dans l’écoute et la prise en compte des besoins des personnes âgées et/ou handicapées.
      • Intégrer cette dimension dans nos pratiques et nos modes opératoires de façon à trouver les meilleures réponses possibles pour favoriser le maintien à domicile des habitants dans leur logement.
    3. Construire et renforcer des partenariats favorisant une meilleure coordination des actions en faveur des habitants âgés et/ou handicapés.