Renouvellement urbain de grande ampleur aux Comtes à Port-de-Bouc

Logirem a engagé la réhabilitation de 501 logements aux Comtes à Port-de-Bouc avec l’ambition de les moderniser et de transformer les 16 bâtiments de la résidence, en 4 îlots résidentiels. Ce projet s’intègre dans une opération de renouvellement urbain porté par l’ensemble des acteurs locaux. Le programme des travaux s’est construit en collaboration avec les habitants et leurs représentants.



Une première phase réussie

L’objectif de cette première phase était d’améliorer rapidement et significativement le confort des habitants.

La préparation technique de la première phase de travaux et la concertation qui l‘a accompagnée se sont conclues en juin 2018 par la signature d’un accord collectif avec l’association de locataires, entériné ensuite après consultation de l’ensemble des locataires.

À l’été 2018, les habitants ont été invités à visiter le logement-prototype qui présentait l’ensemble des prestations. 150 ménages sont venus visiter et 95% d’entre eux se sont déclarés satisfaits des améliorations et des prestations apportées.

Les travaux se sont déroulés entre avril 2019 et décembre 2020. Cette première étape a permis :

  • De changer les menuiseries de tous les logements de la résidence (fenêtres et volets) avec un traitement architectural préfigurant les îlots résidentiels,
  • De renforcer le système de ventilation
  • De remplacer les colonnes d’eaux usées et tous les WC

Une deuxième phase de travaux pour poursuivre la modernisation du bâtiment

La rénovation et modernisation d’ampleur se déploie pleinement dans le cadre de la 2ème tranche de travaux.

Tout comme en 2018, le programme de travaux a fait l’objet d’un travail fructueux avec les habitants et associations de locataires ; un accord collectif a été signé le 6 octobre 2020.

Les travaux ont  débuté en avril 2021, pour une durée prévisionnelle de 2 ans. Cette tranche vient compléter le confort dans les logements, la rénovation des parties communes, la réfection du bâti et le remplacement des réseaux.



Une rénovation qualitative des logements pour une attractivité sur le long terme

La résidence fait l’objet d’une rénovation thermique pour le confort des résidents en hiver comme en été. Les menuiseries ont été changées lors de la tranche 1 et la seconde tranche prévoit l’isolation thermique par l’extérieur, le remplacement des chaufferies et radiateurs, ainsi que la mise en place de pare-soleil sur les balcons.

Le label BBC Rénovation vient garantir une performance thermique équivalente à une celle d’une résidence neuve.

Des travaux de modernisation de l’habitat sont également prévus ; amélioration des équipements électriques (les bâtiments des années 70 sont sous-équipés en la matière), porte palière sécurisée, parabole commune, rénovation complète des salle de bains, rénovation complète des halls, cages d’escalier et ascenseurs, etc.

Les prestations en façade et parties communes sont déclinées selon une palette architecturale qui permet de différencier les 4 « îlots résidentiels » pour définir des espaces de vie de 90 à 160 logements.

Des interventions ciblées pour répondre aux besoins émergents

La prise en compte du vieillissement de la population est un axe majeur de cette réhabilitation. Permettre le maintien à domicile dans les meilleures conditions, tel est l’enjeu des adaptations : outre les salles de bains (receveur extra-plat, barre de maintien, siège de douche…), 4 cages d’escaliers ont été sélectionnées pour faire l’objet d’une adaptation renforcée : accessibilité des ascenseurs, volets roulants motorisés, 2ème interphone dans les chambres, éclairage des dégagements …

Par ailleurs, la création de logements de Type 2 (par restructuration) sera déployée pour mieux répondre aux besoins des petits ménages qui sont de plus en plus nombreux.



Troisième et dernière phase, la résidentialisation

Une troisième phase de travaux de résidentialisation, permettant un traitement qualitatif des abords des bâtiments et une amélioration de l’accessibilité, débutera à horizon 2024.

À terme, cette opération viendra compléter les interventions précédentes pour créer 4 îlots résidentiels de 90 à 160 logements et changer durablement l’image du quartier en cohérence avec le schéma de réaménagement urbain porté par la ville de Port-de-Bouc.

Ce vaste projet de réhabilitation est conduit par une équipe projet impliquant plusieurs services de Logirem (Proximité, Gestion, Production, Renouvellement Urbain, Unité Territoriale, Service Patrimoine, pôle Relations clients) et une équipe de maîtrise d’œuvre pluridisciplinaire incluant une MOUS (Maîtrise d’Oeuvre Urbaine et Sociale) en charge de l’accompagnement des habitants.

En chiffres  :

  • Année de réalisation : 1970
  • Nombre de logements : 501
  • 19 relogements sont prévus dans le cadre du projet 
  • Investissement global Logirem : 30,5 millions d’euros

Financement :

Port de Bouc, Les Comtes