Faubourg des Fiacres, rénover le patrimoine

Le Faubourg des Fiacre est une ambitieuse opération au sein d’Euroméditerranée portée par Logirem en lien avec Marseille Rénovation Urbaine. Logirem aménage 6 000 m² en centre-ville pour redonner vie à un îlot dégradé à l’entrée Nord de la Ville (Porte d’Aix). 73 logements neufs seront construits et 53 réhabilités tout en conservant une architecture ancienne remarquable pour apporter une offre mixte de 126 logements en locatif et en accession. L’aménagement comporte près d’une dizaine de commerces et 80 places de stationnement en souterrain.



La renaissance d’un quartier historique

Le Faubourg des Fiacres se situe dans le 2e arrondissement de Marseille, à deux pas de la célèbre Porte d’Aix et du nouveau centre économique de la ville. Ce quartier, en pleine transformation avec le projet Euroméditerranée, fut historiquement le carrefour des relations commerciales entre le port et l’hypercentre.

Logirem exprime ici tout son savoir-faire en matière de co-construction de projet avec ses partenaires (Etat, Euroméditerranée, MRU, avec lesquels le bailleur travaille depuis 2010 sur ce projet) et de pilotage d’opérations complexes.
L’Îlot Bon Pasteur est un ensemble d’immeubles d’habitations en centre ancien dégradé, qui bénéficie d’un financement de l’ANRU.
Le premier objectif est de faire renaître ce quartier historique de la cité phocéenne, en réalisant de lourdes réhabilitations sur une architecture ancienne et authentique fortement dégradé, et en construisant de nouveaux logements.
Le second objectif est de réaménager le coeur d’îlot afin de créer un véritable lieu de vie.


Un exemple de mixité au coeur de Marseille

Le Faubourg des Fiacres est un concentré de mixités : sociale par les différents publics visés en fonction des logements (locatifs et en accession sociale), architecturale par le mélange entre bâtis anciens et neufs, et fonctionnelle puisque sur un même espace, des logements, des commerces et une oeuvre culturelle seront présentes.
Preuve de cette mixité, cet espace de 6 000m² sera composé de 53 logements conservés et réhabilités dans de l’ancien, et de 73 logements neufs. Il accueillera 105 logements locatifs sociaux et 21 logements en accession à la propriété. Enfin, 8 commerces vont occuper tout le rez-de-chaussée de l’îlot dans le but de redynamiser ce secteur.

Chiffres clés

  • 105 logements locatifs sociaux
  • 21 logements en accessions à la propriété
  • 126 logements du T2 au T4 dont 73 logements neufs et 53 réhabilités par Logirem
  • Livraison prévue à partir du 1er semestre 2019
  • Un total de 7 locaux commerciaux seront mis à disposition de 30 à 150 m²
  • Un parking souterrain de 80 places
  • 15M€ investissement travaux

Une vaste opération de réhabilitation urbaine

En premier lieu, ce projet partenarial répond à un enjeu architectural dans un centre ville ancien et dégradé. Ensuite, Logirem doit répondre à l’enjeu de l’habitat par la réhabilitation et la construction de logements neufs, permettant de créer de nouveaux espaces de vie en centre ville. Un travail important et technique est à venir pour conserver une partie de la façade rue de la Joliette.

Logirem déploie ici toutes ses capacités pour respecter les objectifs fixés sur ce projet :

  • conserver le bâti existant
  • tenir les angles urbains
  • utiliser les façades patrimoniales
  • organiser le coeur d’îlot
  • habiter les façades

Pour cela, Logirem a confié cette opération complexe à l’architecte François Kern, qui a su redorer la richesse architecturale de cet îlot. Pour la mener à bien, il sera épaulé par 4 autres confrères afin de garantir la qualité architecturale.


L’art, outil de cohésion sociale

Autour de la thématique de la lumière, une oeuvre pérenne va être installée sur site, afin d’apporter une véritable plue value en apportant une expérience sensorielle quotidienne et une émotion intimement liée à la lumière et ses variations, faisant durablement sens avec l’architecture et en rayonnant sur le quartier.
L’enjeu et l’ambition de ce projet est de s’adresser aux futurs habitants. L’œuvre doit investir le site en créant des porosités, des liens et du dialogue avec l’architecture. Enfin, elle doit rayonner hors des murs en attisant la curiosité du passant. Le pilotage du projet artistique est assuré par la Fondation Logirem.

Faubourg des Fiacres