OUVRIR NOS MÉTIERS AUX BESOINS DES CLIENTS

Logirem lance son projet stratégique ACTES 2020* avec l’ambition majeure d’être plus proche de nos clients. Notre organisation évolue pour nous rapprocher de nos locataires, nous rapprocher de chacun de nos territoires. Malgré un contexte économique difficile, nous avons fait le choix de tenir notre rôle d’acteur majeur du logement aux côtés des territoires en maintenant notre présence et nos investissements et en continuant à rajeunir notre parc.

* Agir pour nos Clients et Territoires avec Efficacité et Synergie


ACTES 2020 nous rapproche

Le nouveau plan stratégique de Logirem va puiser dans nos fondamentaux en s’articulant autour des 2 axes métiers principaux de tout bailleur social.
Le premier est celui de la proximité. 11 nouvelles unités territoriales sont créées, chapeautées par 3 directions calibrées sur des territoires cohérents et soutenues en back-office par une nouvelle Direction de la clientèle. Nous le déclinons aussi dans nos métiers dont certains sont fusionnés pour donner à nos clients un même interlocuteur sur tous les sujets, tout au long de leur parcours résidentiel chez Logirem.

Notre deuxième axe métiers, ce sont nos résidences. Là aussi, nous réunissons dans une même Direction de la stratégie patrimoniale toutes les compétences qui ont en charge l’actif de la société. Qu’il s’agisse de nos politiques de développement, de réhabilitation ou de construction neuve, c’est dans le cadre d’un même pilotage stratégique que nous entendons renouveler et améliorer notre patrimoine.



32

bureaux d’accueil et de gestion


3

directions territoriales regroupant

6 000 à 8 000 logements


11

unités territoriales en charge de

1500 à 2000 logements


1

centre de relation clients

Zoom sur

La gestion adaptée

Le patrimoine de Logirem regroupe des réalités urbaines, économiques et sociales très différentes. Certains sites connaissent une gestion particulière, liée par exemple au vieillissement des locataires, aux programmes ANRU… Ces situations spécifiques, appellent une approche spécifique, souvent sources d’innovation. Des solutions qui fonctionnent, alors pourquoi ne pas les étendre ?

La gestion adaptée consiste à capitaliser cette expérience, identifier et préconiser des solutions simples et durables qui “collent” aux besoins des territoires : gestion et entretien au quotidien ; concertation, communication, développement local ; emploi et insertion professionnelle ; sécurité, paisibilité et médiation ; peuplement et bien vivre ensemble.

La Convention d’utilité sociale

La Convention d’Utilité Sociale (CUS), instituée en mars 2009 par la loi MOLLE, est conclue entre l’Etat et le bailleur pour une période de 6 ans.

La CUS rappelle les grandes orientations de Logirem en ce qui concerne la politique patrimoniale, la gestion sociale et la qualité de service. Ces orientations sont déclinées en engagements avec des objectifs quantitatifs, mesurables, qui sont examinés et évalués tous les 2 ans.

Les engagements pris concernent par exemples :

Pour la politique patrimoniale

  • Un volume de logements livrés par an et par département.
  • Un montant d’investissement (pour réhabilitation du parc) par logement.

Pour ce qui concerne la gestion sociale

  • La part des ménages dont les ressources sont inférieures à 60 % des plafonds PLUS.
  • Le nombre d’attributions réalisées à des ménages reconnus prioritaires par la commission DALO.

Pour la qualité de service

  • Le taux de satisfaction des locataires relatif à la propreté des parties communes.
  • Un nombre de pannes de plus de 4 heures par ascenseur et par an.

La première CUS a été signée pour la période 2011-2016. Un premier bilan finalisé pour la période 2011-2012 (bilan 2013-2014 en cours).
Pour le premier bilan, la DDTM 13 conclue que « l’organisme a respecté de manière générale ses engagements et confirme notamment son caractère d’organisme constructeur » et le Préfet de Région souligne que « les résultats de cette première évaluation montre l’implication dans la politique sociale de l’organisme et la qualité de service rendu ».