Une oeuvre d’art au cœur des résidences

L’art pour créer la rencontre

Pour le nouveau programme du Carré Saint Lazare (Marseille 3ème) qui regroupera – début 2017 – des logements, une crèche, un espace seniors, des commerces, des stationnements etc., Logirem a souhaité commander une œuvre artistique sur le thème de la lumière. Elle en a confié le pilotage, l’appel à projet et la médiation culturelle auprès des publics à sa Fondation d’entreprise.

L’ambition autour de ce projet est double : il s’agit à la fois de qualifier le patrimoine mais également et surtout de créer du lien avec ses habitants, de favoriser l’ouverture sur la ville par le biais du domaine artistique.

Lauréat du concours, l’artiste plasticien Etienne Rey  y explore la relation entre espace, perception et lumière.



Dernier volet vidéo : l’oeuvre Incidences inaugurée en même temps que le Carré Saint Lazare, après 2 ans de travail avec l’artiste Etienne Rey, Logirem et sa Fondation d’entreprise. Un projet qui touche au but grâce à l’implication de nos partenaires le cabinet d’architectes M2dc, l’association en Italique et l’entreprise Eiffage. Et avec la collaboration du Frac, du Cirva, de la mairie du 2e et 3e arrondissement et de la Direction des affaires culturelles de la Ville de Marseille.



3e volet vidéo de l’aventure immobilière et artistique initiée par Logirem et sa Fondation d’entreprise : l’installation de l’oeuvre et les premières réactions des habitants.



L’oeuvre Incidences in progress. Etienne Rey, artiste plasticien, nous invite dans les coulisses de son travail d’artiste. D’abord à l’atelier NI pour la fabrication des structures en métal, puis au Carré Saint Lazare pour l’installation des structures in situ- Janvier 2017



Action de médiation auprès des enfants du quartier invités à une visite de la fondation Vasarely proposée par l’association En Italique et la Fondation Logirem. Présentation de l’artiste Etienne Rey, invité pour l’exposition hommage à Victor Vasarely « Multiplicités » et de son oeuvre.

Intention artistique pour le Carré Saint Lazare

L’œuvre d’Etienne Rey, composée d’espace et de lumière, doit participer à véhiculer les valeurs de « vivre ensemble » et une vision optimiste de l’espace à partager.
Son intention est de réaliser une installation se déployant dans l’espace, de l’entrée au cœur de l’ilot. Les pièces seront constituées de parois optiques pour créer des fenêtres et ouvrir l’espace, élargir littéralement le champ de vision.
En lien étroit avec l’architecture, l’intervention artistique proposera un parcours constitué de rayons de lumières et de couleurs.

Etienne Rey, artiste lauréat

Né en 1970, cet artiste plasticien réside à La Friche Belle de Mai à Marseille.
Son travail explore la notion même d’espace. La question du lieu et de l’environnement, de l’in situ et de l’architecture participent à la découverte de structures spatiales par le biais de déplacements et de la démultiplication des points de vue.
La démarche d’Etienne Rey s’inscrit dans la lignée de l’art cinétique, où placer la perception du spectateur est au centre de l’œuvre.